RÉGLEMENTATION DES EXTINCTEURS MOBILES

ENTREPRISES / COMMERCES / AUTRES SECTEURS
REGLE D'INSTALLATION
MAINTENANCE / VERIFICATIONS / RECHARGES

ENTREPRISES / COMMERCES


Vous êtes responsable d'une entreprise ?

Sachez que vous devez appartenir à l'un et / ou l'autre des exemples désignés ci-dessous et êtes tenu de disposer de matériels pour lutter contre un début d'incendie.
Les exemples les plus courant :
- vous disposez d'un établissement professionnel,
- vous utilisez un ou plusieurs moyens de transport à usage professionnel et / ou d'engins divers,
   - vous avez du personnel,
- votre établissement reçoit du public.

En tant que responsable de votre entreprise, vous êtes tenu de vous équiper de moyens de lutte contre l'incendie, que ce soit vis à vis de votre Assureur, du Code du Travail, de la Préfecture, ou du Service des Mines. L'un et / ou l'autre de ces organismes imposent une installation d'appareils conformément à leur réglementation afin de pouvoir lutter contre un début d'incendie .

Le saviez-vous ?
En France, on compte actuellement en moyenne :
1 incendie toutes les 2 minutes chez des particuliers 
1 incendie toutes les 10 minutes dans des entreprises

 

 
REGLE D'INSTALLATION

Elle est un "mode d'emploi", permettant d'effectuer une installation conforme d'extincteurs mobiles, suivant le site à équiper.

PRÉSENCE D'EXTINCTEURS :

L'extincteur est le moyen de 1ère intervention dans la lutte contre l’incendie, la présence d’extincteurs mobiles en nombre suffisant dans un bâtiment est le niveau de protection minimal requis .

DOTATION DE BASE :

-- RISQUES INDUSTRIELS :

Chaque zone de 200 M2 au sol sera dotée :

- de 1 extincteur de 9L ou 9Kg (eau, poudre, mousse) + extincteurs appropriés aux risques particuliers.

- ou 1 extincteur de 6L ou 6Kg par 150 m2 + extincteurs appropriés aux risques pour les dangers localisés.

-- RISQUES TERTIAIRE (bureaux, magasins, hôtels, maisons de retraite, écoles ...) :

- de 1 extincteur de 6L ou 6Kg (eau, poudre, mousse) pour 150 m2 + extincteurs appropriés aux risques pour les dangers localisés.


EMPLACEMENTS DES EXTINCTEURS :

Sauf raisons particulières, les extincteurs sont répartis de manière uniforme à l’intérieur de chaque zone de base.
Ils doivent être implantés de façon à ce que la distance à parcourir à partir de n’importe quel point interne d'un bâtiment, pour atteindre un appareil, n’excède pas 15 m et pour un danger localisé distance 5 mètres maximum.

ÉVALUATION DES RISQUES INCENDIE :

Il y a généralement 2 types de risque à couvrir,

- Le " RISQUE SURFACE "
- Le " RISQUE PARTICULIER "

  •  LE RISQUE SURFACE :

    > Pour une ACTIVITE INDUSTRIELLE :

      Chaque zone de 200 m² au sol sera dotée de :
    - extincteur de "9" litres ou 9 Kg A B C
    +
    - 1 extincteur CO²  de 2 ou 5 kg pour les risques d’origine électrique

    > Pour une ACTIVITE TERTIAIRE :

    Chaque zone de 200 m² au sol sera dotée de :
    - 1 extincteur de "6"litres
    +
    - 1 extincteur CO² de 2 kg pour les risques d’origine électrique

Autre exemple, pour les surfaces allant jusqu'à 150 m² :

- 1 Extincteur d'une quantité de 6 L. ou 6 Kg sera recommandé pour couvrir  uniquement ce "risque surface" .

- 1 extincteur CO² de 2 kg pour les risques d’origine électrique

  • LE RISQUE PARTICULIER :

Indépendamment du RISQUE SURFACE, des extincteurs doivent être installés en fonction d'autres risques, les RISQUES PARTICULIERS .

Exemple :
Un local électrique, un tableau électrique, une cuisine, un appareil à moteur électrique ou à  combustion, une chaudière, divers appareils ou équipements électriques ou informatiques ou  électroniques, des zones de stockage de produits ou de matière pouvant être un combustible  pour les flammes, une cuve ou une réserve où sont entreposés des quantités d'hydrocarbures, des bouteilles de gaz, etc... constituent tous un risque, et sont définis en tant que RISQUE PARTICULIER . 

A savoir : Pour la plupart des risques particuliers, les extincteurs à Neige Carbonique (CO²) sont souvent employés .

Mais un risque particulier, peut être aussi "une quantité de matières inflammables" constituant un combustible potentiel .

Exemple d'un risque particulier de type PAPIER, TISSU, CARTON : (Feux de Classe A):

Une quantité importante de papier, de tissu, de carton, devient systématiquement et  respectivement un risque particulier de type "PAPIER", "TISSU", ou "CARTON" .  En conséquence, des extincteurs à eau pulvérisée avec additif (prévu contre les feux de  classe A) devront être rajoutés en quantité selon leur capacité d'extinction, et ce, en fonction des masses et volumes du papier, tissu, ou carton présents constituant un "risque  particulier" de classe A (et ce,indépendamment, du nombre d'extincteurs déjà installés,  servant à couvrir le "RISQUE SURFACE") .

En conclusion, l'équipement de ce local devra être réalisé :

   - d'une part, en fonction du "RISQUE SURFACE" (suivant la superficie en m² par niveau, et la distance à parcourir maximale qui est
     de 15 m)
     
   - d'autre part, en fonction de ce "RISQUE PARTICULIER" de type PAPIER, TISSU, ou CARTON et des volumes ou masses des matières      inflammables .

MAINTENANCE DES EXTINCTEURS MOBILES :

Un extincteur doit être maintenu en "bon état de fonctionnement", afin qu'en cas d'utilisation son efficacité soit conforme .

L'entretien d'un extincteur, entre dans le cadre d'une maintenance réglementée, ce que l'on appelle plus précisément "LA VISITE DE CONTRÔLE PÉRIODIQUE", et doit être vérifié au minimum une fois par an .

Dans le cas de certains sites à risques plus élevés, cette période de contrôle peut être ramenée à 6 mois, voir même 3 mois .

MAINTENANCE CORRECTIVE :

Concernant les recharges d'appareils, celles-ci sont effectuées d'après une réglementation d'entretien, appelée "MAINTENANCE CORRECTIVE", afin que les appareils mis à disposition de l'usager, soient entretenus pour être maintenu en "bon état de fonctionnement" .

Périodiquement, tous les 3, 5, ou 10 ans suivant le type de l'appareil, il doit être effectué un remplacement de son "agent actif" du fait de sa composition chimique qui se dégrade au fil du temps . Cela, afin de conserver un niveau d'efficacité de l'appareil , ne serait ce que minimal, en cas de besoin de son utilisation sur un début d'incendie .